histoire poker

L’histoire du poker semble être aussi obscure que la manière qui fait que l’on parvient inévitablement à gagner à ce jeu considéré par la loi française de « semi-hasard ». Certains lui attribuent des origines perses, émettant l’hypothèse que le poker proviendrait du Nas, jeu joué au XVI° siècle en Perse. En effet, de mémoire d’historien, il s’agirait là du premier jeu dans lequel le bluff soit autorisé, on pourrait même dire imposé.

D’autres pensent que le jeu européen Primero, lui aussi apparu au XVI° siècle, serait l’ancêtre du poker car les mises y étaient de différentes valeurs et on y trouvait des mains comme les paires, le brelan et trois cartes de la même couleur que l’on appelait « flux ». Le terme anglais « flush » correspond aujourd’hui à la main que nous appelons « couleur ».

Au XVIII° siècle on trouve alors en Europe plusieurs jeux où ces précédentes caractéristiques sont présentes. C’est d’ailleurs le cas de deux jeux dont on a coutume de dire que leurs noms sont à l’origine de celui du poker : le Pochen allemand (qui signifie « bluff ») et le Poque français.

Arrivée du poker aux Etats-Unis

Ainsi, c’est certainement les français (cocorico) qui, installés en Louisiane depuis 1682, apportèrent avec eux ce jeu très souvent associé aux saloons de nos amis les cow-boys.

En 1803, a eu lieu la vente de la Louisiane par Napoléon Bonaparte aux Etats-Unis pour 80 millions de francs (en réparation des piratages français sur les navires américains dans les années 1790). Suite à cette vente, le poker a alors connu une formidable expansion et s’est répandu petit à petit sur tout le territoire américain.

La guerre de Sécession (1861-1865) permit aux soldats du Nord de découvrir ce jeu au fur et à mesure qu’ils pénétraient dans les territoires du Sud. C’est pourquoi bon nombre d’entre eux jouaient dans les tranchées au poker fermé (draw) et au Stud.

Evolution des variantes de poker

Initialement, il se jouait avec 20 cartes (tout comme le Nas) et comprenait une carte de chaque sorte allant du 10 à l’As. Ainsi, les suites et les couleurs n’eurent pas lieu avant 1840, date à laquelle le jeu de 52 cartes (French deck) a été adopté.

Il faudra attendre le XX° siècle pour voir apparaître la variante la plus populaire du poker : le Texas Hold’em, qui se joue le plus souvent en No Limit et qui est l’épreuve phare des championnats du monde créés en 1970, les World Series of Poker.

Le Omaha ne fit quant à lui son apparition qu’à partir des années 1980. Son origine reste encore aujourd’hui assez obscure.

Durant les années 80 les limites d’enchères sont apparues à l’initiative des casinos aux USA. En effet, jusque là le poker se jouait en No Limit, ce qui continu d’être le cas en Europe où l’on préfère également l’enchère anglaise : le Pot Limit.

A l’aube du XXI° siècle, il existe de nombreuses variantes de ce jeu (peut-être) le plus pratiqué au monde. Alors, que vous y jouiez chez vous, avec vos amis le samedi soir, dans un casino ou sur Internet, nul doute que vous y prendrez beaucoup de plaisir.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici