wall of fame wof poker doyle brunson

Quatre conditions sine qua non pour entrer dans le Poker Hall of Fame : avoir joué des tournois majeurs (et si possible compter quelques victoires), avoir joué de hautes limites, avoir bien joué de manière constante mais surtout de sorte à acquérir le respect de ses pairs et, enfin, avoir survécu à l’épreuve du temps. Sur cette page ne sont présents que les joueurs du Poker Hall of Fame dont les résultats ou la vie nous on interpellés. Retrouvez l’ensemble des membres sur la page Wikipedia du Poker Hall of Fame.

Johnny Moss

Des grands noms du poker, il n’est nul doute que celui de Johnny Moss doit apparaître parmi les premiers. En effet, ce papi des tables de poker (malheureusement décédé en 1997) a réalisé l’exploit de remporter à 3 reprises les World Series Of Poker : l’année de leur création en 1970, puis en 1971 et 1974. Il est entré au Poker Hall of Fame en 1979.


Doyle Brunson

L’auteur de Super System, bible de tout joueur de poker qui se respecte, est un texan à la stature imposante qui remporta par deux fois les WSOP, en 1976 et 1977. Il entra par la suite au Poker Hall of Fame en 1988. Joueur de génie, qui continue d’officier à Las Vegas, il a été le premier à gagner plus d’un million de dollars lors d’un tournoi et a fini à 24 reprises dans les places payées !


Benny Binion

Benny Binion doit lui aussi apparaître aux côtés des plus grands joueurs puisque celui-ci, dont l’entrée au Poker Hall of Fame date de 1990 (à titre posthume puisqu’il est mort en 1989), a en effet créé les World Series Of Poker qui sont annuellement organisés dans son casino, le Horeshoe à Downtown, Las Vegas.


David Edward « Chip » Reese

L’histoire de ce drôle de bonhomme de l’Ohio qui commença à jouer au poker à l’âge de 6 ans pour gagner des cartes de baseball est assez jolie. Son diplôme de Dartmouth en poche, il arriva à Las Vegas en 1974 avec seulement $400 en poche. Après avoir passé un certain temps aux tables à $10, il devint rapidement un des meilleurs joueurs des tables à hautes enchères du coin. Entré en 1991 au Poker Hall of Fame, soit à l’âge de 40 ans, ce qui fait de lui le plus jeune entrant. Il est malheureusement décédé en 2007.


Thomas Austin « Amarillo Slim » Preston

Vainqueur des World Series Of Poker en 1972, ce texan entra 30 ans plus tard, en 1992 et à l’âge de 62 ans, au Poker Hall of Fame. Grisé par sa victoire, il courrait les plateaux de télévision et enchainait nombre d’émissions comme Tonight Show, 60 Minutes, Good Morning America, the Tomorrow Show… Il apparu également dans le film de Robert Altman, California Split. Il est décédé en 2012.


Stuey Ungar

Certains le surnommaient « le meilleur joueur de poker de tous les temps » et il est indéniable que Stu Ungar a été l’un des joueurs marquants du XX° siècle. En effet, il remporta lui aussi à 3 reprises les WSOP (1980, 1981, 1997) ! Sa dernière victoire étant probablement la plus marquante car survenue après un douloureux passage à vide. Entré en 2001 au Poker Hall of Fame, Stu paraissait toujours plus jeune que son âge et certains se demandaient parfois si un enfant ne venait pas de remporter les World Series Of Poker. Malheureusement Stu avait plus d’un vice dans son sac dont les paris mais surtout la drogue et il mourut d’une over-dose en 1998, à peine âgé de 42 ans.


Lyle Berman

Cet incroyable joueur entra en 2002 au Poker Hall of Fame. Au delà du fait qu’il a été vainqueur à 3 reprises du main event des WSOP et qu’il est arrivé second à 4 reprises, c’est la façon dont cet homme de jeu a mené sa vie qui est fascinante. En effet, après avoir propulsé la firme familiale – initialement grossiste en cuir – au premier rang national du détail de vêtements en cuir, il fonda Lake Entertainment Inc., société spécialisée dans la construction et la gestion de casinos autochtones.


Johnny Chan

Johnny Chan est certainement le plus médiatique des joueurs de poker, en tout cas le seul avec Amarillo Slim à être passé devant la caméra. Né en Chine, il quitta rapidement ses études pour se consacrer à sa passion, le poker. Introduit dans le Poker Hall of Fame en 2002 par Lyle Berman, Johnny peut également se vanter d’avoir remporté les World Series Of Poker en 1987 mais aussi en 1988.


Bobby Baldwin

De mister Baldwin, champion du monde 1978, on se souviendra à n’en pas douter de la classe dont il a toujours fait preuve. Nombre de joueurs disent qu’on lui doit le fair-play qu’on retrouve aujourd’hui autour de la majeure partie des tables et, s’il a beaucoup fait pour le poker, il a aussi beaucoup oeuvré à l’expansion de Las Vegas en occupant nombre de postes clés. Il est aujourd’hui directeur du Mirage.


Berry Johnston

Parmi les plus gros gagnants de tous les temps avec $1,909,647 accumulés jusqu’en 2004, le champion du monde cuvée 1986, compte aussi à son actif cinq bracelets. Des événements des WSOP auxquels il a participé, il est sorti à ce jour 46 fois dans les places payées. Alors on ne peut qu’avoir du respect pour ce joueur d’exception, dernier entré en date dans le Poker Hall of Fame.


T. J. Cloutier

Cloutier est le seul joueur à avoir remporté des victoires en Omaha sur les trois différentes hauteurs de jeu. Né en Californie, il a remporté six bracelets aux World Series of Poker et en 2017 ses gains dépassaient déjà les 10 millions de dollars.


Barbara Enright

Première femme à entrer au Poker Hall of Fame, Barbara Enright est une joueuse de poker américaine ainsi que la rédactrice en chef de Woman Poker Player. C’est aussi la seule femme à avoir remporté trois bracelets aux WSOP et à avoir atteint la table finale du main event des World Series of Poker.


Phil Hellmuth

Avec l’entrée de Phil Hellmuth au Poker Hall of Fame en 2007, c’est la nouvelle génération des joueurs de poker qui entre dans le Panthéon. Il détient encore à ce jour le record de bracelets gagnés aux World Series of Poker avec ses quatorze victoires. Et il a remporté le main event des WSOP en 1989. De manière plus anecdotique, il est réputé pour avoir un très mauvais caractère.


Scotty Nguyen

Né au Viêt Nam, qu’il a quitté à 14 ans sur un boat-people pour rejoindre les USA, Thuan « Scotty » Nguyen est surtout connu pour avoir gagné le WSOP Main Event 1998 sur un coup mémorable. Il a également remporté de nombreux bracelets aux Worlds Series of Poker, le tournoi du H.O.R.S.E en 2008 et un World Poker Tour en 2006. Ses gains dépassent déjà les 10 millions de dollars.


Daniel Negreanu

Devenu joueur professionnel de poker à l’âge de 22 ans, ce canadien est l’un des joueurs les plus victorieux avec déjà six bracelets des World Series of Poker et deux victoires au World Poker Tour. Avec des gains en tournois dépassant déjà les 30 millions de dollars (oui, oui, TRENTE miilions…), il est le plus grand vainqueur de tournois de tous les temps. Le Global Poker Index l’a classé premier de 2004 à 2013.


Carlos Mortensen

Ce joueur de poker équatorien est réputé pour ses coups de bluff ainsi que pour sa manière originale d’empiler ses jetons. Il a remporté les World Series of Poker en 2001 et l’on considère que c’est le dernier joueur de renom à avoir gagné les WSOP puisque par la suite ce ne sont que des joueurs issus du Poker Online qui ont remporté le prix.


Phil Ivey

Surnommé le Tiger Woods du poker, c’est le dernier entré au Poker Hall of Fame, en 2017. Ce joueur américain célèbre est considéré comme un des meilleurs joueurs encore en activité. Il a déjà remporté dix bracelets aux WSOP et un tournoi au WPT. Il fait par ailleurs partie de The Corporation, un groupement de joueurs qui ont pour objectif de battre le milliardaire Andy Beal.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici